dans

Comment devenir expert-comptable fiscaliste ?

Comme pour tous les autres métiers, il faut savoir que le métier d’expert-comptable fiscaliste a connu de nombreuses évolutions. Parmi les nombreux facteurs qui ont faire évolué ce métier, nous avons les lois.

Quelles sont les qualités qu’il vous faut pour devenir expert-comptable fiscaliste ?

En premier lieu, si vous souhaitez vous orienter dans ce secteur, vous devez être capable de travailler sous pression. En effet, vous serez amené à occuper deux postes à la fois. En tant que comptable, vous devez maîtriser parfaitement tous les contours du métier d’un comptable. Vous devez être en mesure de gérer d’une main de fer, la comptabilité de votre client ou même de la société qui vous emploie. Ces tâches ne seront pas aisées et très vite vous pouvez vous retrouver submergé par la charge de travail. En tant que fiscaliste, vous devez défendre les intérêts de votre client auprès de l’administration fiscale. En combinant ces deux postes, vous devez être en mesure de gérer la pression qui va en découler.

Ensuite il faut être un bon communiquant. Vous allez devoir vous exprimer lors des réunions par exemple, pour faire part du bilan comptable aux dirigeants de la société. Dans le cas où une situation survient avec l’administration fiscale, c’est également à vous d’être l’intermédiaire averti qui aidera votre société à s’en sortir avec tous les avantages.

Enfin vous devez être très rigoureux. Vous allez devoir manipuler des chiffres importants. Alors si vous êtes un expert-comptable fiscaliste, il est important de se concentrer. Car il n’y a aucune place pour une erreur quelconque dans un bilan. Le moindre montant qui est mal écrit va engendrer des répercussions énormes. Donc la rigueur est de mise dans ce métier.

Comment pouvez-vous le devenir ?

Ce métier se fait par passion. Car, vous avez plusieurs années qu’il faudra utiliser juste pour la formation. Pour devenir expert-comptable fiscaliste, vous avez d’abord besoin d’obtenir un master 2 spécialisé en finance d’entreprise. Ainsi vous aurez un diplôme qui va attester de vos compétences comptables. Pour faire valoir vos compétences fiscales, il faudra encore compléter une formation en bonne et due forme dans la fiscalité ou le droit des affaires. Enfin, vous devez faire un stage pratique de trois ans à l’IEC avant de finaliser votre cycle de formation.

Un métier qui met en avant le volet-conseil

Si vous voulez réussir dans ce domaine, vous devez pouvoir prodiguer des conseils. En effet, le travail d’expert-comptable fiscaliste ne consiste pas simplement à travailler avec les chiffres. Vous devez conseiller au mieux vos clients. En fait, leur intérêt est constamment votre priorité. Pour cela, vous devez être au courant de toutes les nouvelles lois qui surgissent. Ensuite, il faut les conseiller judicieusement afin qu’il puisse gérer au mieux le côté fiscal et comptable de leur structure.

L’expert-comptable fiscaliste gagne très bien sa vie. Un débutant peut commencer avec un salaire qui varie entre 30 000 à 50 000 euros par an. En gagnant en expérience, vous pouvez aller jusqu’à 200 000 euros par an. Et si vous avez votre propre cabinet, votre salaire va dépendre du nombre de clients que vous aurez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bonnes raisons de faire confiance aux agences de recrutement 

Comment faire pour commander ses volets roulants sur mesure ?